Quand Amélie me sauve la vie!

RIQUET_A_LA_HOUPE_JAQ1

Par Magali

Jeudi, 18h15, je viens tout juste d’atterrir à Zaventem après 12 jours sous le soleil. Mon rédacteur en chef me passe un petit coup de fil. Il faudrait interviewer Amélie Nothomb pour la cover du prochain numéro. Euh, laisse-moi réfléchir… ça me laisse une petite journée, puisqu’on monte le lundi! Sauf qu’Amélie fait partie du gratin littéraire et qu’en cette période de rentrée, son agenda ressemble à celui d’Obama. Pour le coup, j’ai l’impression d’être Jack Bauer dans 24 heures chrono. Sauf que je ne suis pas agent secret et qu’il ne s’agit pas de sauver le monde, mais ma réputation.

19h11, je téléphone à l’attachée de presse belge d’Albin Michel… Je tombe sur son répondeur… Grand moment de solitude! Heureusement, quelques minutes après, elle rappelle. « Coucou ma belle, comment vas-tu? ». En fait, je ne vais pas bien…, j’ai envie de la jouer Christophe Maé « Elle est où Amélie, elle est où? » Brigitte m’explique que c’est l’attachée de presse française qui s’occupe d’elle et me file son numéro de portable… Je l’appellerai à 9 h pétantes!

09h01 (je suis à cheval sur l’étiquette), j’ai Sandrine en ligne. Elle est dans le train pour Lausanne. Je me liquéfie! Pas grave, elle me donne le numéro de son assistante. Je suis au bord de la dépression quand j’entends « Amélie est là… Je vais lui demander… » Tout ça me semble un brin irréel.

09h45 Amélie décroche le téléphone et la première phrase qui me passe par la tête est: « Bonjour Amélie, vous êtes magique! ». Elle éclate de rire et me répond: « Ne vous inquiétez pas, on est dans les temps! »

On a bien sûr beaucoup parlé de Riquet à la houppe, son dernier roman. Elle nous donne cette fois son interprétation d’un conte de Perrault. Déodat, son héros, est extrêmement laid mais a beaucoup d’esprit. Trémière est extraordinairement belle, mais on dit d’elle qu’elle est stupide… Amélie avoue avoir la frousse, comme à chaque rentrée littéraire, mais explique qu’elle s’est offert le droit d’une fin heureuse.

Depuis Stupeur et tremblements, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de rencontrer Amélie Nothomb. Elle  n’est pas seulement l’un des grands écrivains de notre époque, c’est surtout une belle personne! Comme quoi on peut avoir du talent, du succès et avoir cette étincelle d’humanité qui fait toute la différence.

Publicités

2 réflexions sur “Quand Amélie me sauve la vie!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s