Plantez pour l’hiver

On n’attend pas le printemps pour mettre du vert au balcon! 

Dès les premiers rayons, tout le monde se sent la main verte et y va de son géranium ou de son bégonia. Passé le mois d’octobre, suspensions et autres jardinières sont abandonnées à leur triste sort. Au mieux, quelques dernières tiges agonisent ça et là.

C’est justement quand il fait froid et gris qu’on mise sur de jolis décors, histoire de garder le moral au beau fixe!

FullSizeRender[4] - copie 5 FullSizeRender FullSizeRender[1]

Il existe pas mal de petites plantes persistantes qui passeront l’hiver sans trop souffrir. N’hésitez pas à vous faire conseiller en jardinerie. Comme nous habitons la campagne, nous avons misé sur un décor plutôt romantique, mais rien n’empêche de faire un choix plus contemporain, tant au niveau des contenants que du contenu. On trouve mille et un petits objets déco pour trois francs six sous. Notamment dans les grandes surfaces genre Action, Casa, Hema, etc.

Voici déjà quelques idées…

FullSizeRender[1] - copie 5 FullSizeRender - copie 4 FullSizeRender[2] - copie 4

Mélangez les différents feuillages et utilisez des écorces de bois, des pommes de pin ou d’autres fruits secs glanés pendant vos promenades. Fixez votre décoration dans le terreau à l’aide de pinces à cheveux.

FullSizeRender[2] - copie 6 FullSizeRender[2] - copie 7 FullSizeRender[1] - copie 6

Un peu de couleur avec les bruyères ou de petites plantes à baies rouges.

FullSizeRender[3] - copie 6 FullSizeRender[1] - copie FullSizeRender[1] - copie 2

Les feuillages blancs, bleutés ou panachés donnent du relief aux différentes compositions.

FullSizeRender - copie FullSizeRender[4] - copie FullSizeRender[3] - copie 3

Du lierre dans une suspension, mais aussi des pommes de pin et des champignons dans les jardinières.

FullSizeRender[3] - copie 2 FullSizeRender[4] - copie 2 FullSizeRender - copie 2

Accents suédois… Pour dissimuler le terreau et protéger vos plantations, placez un peu de mousse dans vos jardinières. Avant, nous l’achetions à prix d’or chez le fleuriste. Depuis deux ans, nous allons simplement la chercher dans les bois. Les vieilles souches en sont souvent recouvertes. Il suffit de se baisser!

FullSizeRender[2] - copie 3 FullSizeRender - copie 3 FullSizeRender[1] - copie 3

Quelques anges face au ciel. Nous n’avons pas sacrifié les petits oeillets vivaces. Ils reprendront vite des couleurs au printemps.

Publicités